« Quelle est votre méditation préférée? » me demande-t-on. J’ai peine à répondre, car à mes yeux, chacune est essentielle. Mais si on insiste, alors je réponds que c’est celle de la montagne qui est la plus près de mon cœur.

En méditation, comme dans la vie, nous pouvons nous appuyer sur l’image de la montagne pour cultiver au cœur de notre être la force intérieure qu’incarne la montagne. Lorsqu’on pratique la méditation de la montagne, on apprend à traverser tous les changements et les vents de l’existence tout en demeurant calme et centré en nous-mêmes.

La méditation de la montagne se termine avec ce très, très beau poème de Li Po que je vous invite à méditer en douceur:

Les oiseaux ont disparu dans le ciel. Le dernier nuage s’évanouit. Nous sommes assis ensemble, La montagne et moi, Jusqu’à ce que, seule, la montagne demeure.            

 

Nicole Bordeleau, Maître Yoga, conférencière, auteure.

 

%d blogueurs aiment cette page :